FICHES INFO > DIRIGER, ENCADRER


Aspirine et plongée

L’ASPIRINE EN SECOURS, C’EST COMME CAPRI : C’EST FINI ! 

L’aspirine ne fait plus partie de la procédure de secours en plongée. 

En adoptant cette position en France, nous rejoignons (enfin !) la procédure suivie dans le monde entier. 

D’une part, sur le plan réglementaire, l’aspirine est un médicament qui ne bénéficie d’aucune dérogation pour pouvoir être administré ni même proposé en secours (contrairement à l’oxygène). En secours, pour les personnes qui ne sont pas médecins, le fait de proposer ou d’administrer un médicament (dont l’aspirine) autre que l’oxygène constitue une infraction susceptible de poursuites pénales et civiles.

D’autre part, sur le plan médical, il existe d’autres anti-aggrégants plaquettaires. Il faut donc laisser les équipes médicales adopter leur propre protocole au cas au cas (avoir pris de l’aspirine peut alors constituer une gêne). 

Ainsi, dans sa résolution 20/0035 du CDN de février 2020, la FFESSM a retiré l’aspirine de ses référentiels de secourisme (le fait que la mention « aspirine » existe dans sur la fiche d’évacuation du code du sport ne s’adresse pas aux secouristes).

En conséquence, l’aspirine ne fait plus partie de la trousse de secours obligatoire en plongée dont le contenu est laissé libre (art. R322-4 du code du sport).

Fiche Information Plongée Plaisir

Procédure de secours en plongée de loisir

La fiche info Plongée Plaisir sur la procédure de secours en plongée de loisir, présentée dans les livres Plongée Plaisir, est désormais disponible en pdf.

Elle intègre l’abandon de l’aspirine en secours plongée en France (comme dans le monde entier). Des informations concernant le coronavirus et les secours sont aussi indiquées.

Post Views: 4 404
Plongée Plaisir, site officiel

Plongée Plaisir, site officiel