FICHES INFO > VOUS PERFECTIONNER


La plongée au Nitrox

Pratiquées depuis de nombreuses années dans les domaines civil et militaire, les plongées au Nitrox sont proposées au grand public depuis le début des années 1990.

plongeur-nitrox

Le Nitrox, pourquoi ?

Le terme « Nitrox » vient de la contraction des mots NITRogen (azote en anglais) et OXygen.

Une plongée au Nitrox est réalisée avec un air enrichi en oxygène (O2) et donc appauvri en azote (N2), noté également EAN pour « Enriched Air Nitrox ».

L’intérêt de telles plongées est de réduire la charge en azote, afin de :

Nitrox : des couleurs sélectives

L’augmentation du taux d’oxygène conduit à prendre des précautions et en particulier à utiliser un matériel spécifique afin de prévenir les risques d’échauffement des graisses et impuretés au contact de l’oxygène (surtout si le pourcentage d’oxygène dépasse 40 %). Sans que ce soit une règle absolue, le matériel « Nitrox » est généralement différencié du matériel « air » par l’utilisation du jaune et du vert.

materiel-nitrox

Où peut-on plonger au Nitrox ?

La plongée au Nitrox est aujourd’hui largement répandue et peut se pratiquer dans le monde entier. Le gonflage de bouteilles au Nitrox nécessitant un matériel spécifique et onéreux, un surcoût est généralement demandé pour ce type de plongée.

Par ailleurs, toutes les organisations proposent des formations au Nitrox.

Notation

Un mélange Nitrox se caractérise par deux nombres. Le premier indique le pourcentage d’oxygène, le second celui d’azote (exemple 32/68).

Si un seul nombre est indiqué, il s’agit du pourcentage d’O2 (ex. Nitrox 32 ou EAN32).

La plongée au Nitrox en France

La réglementation française (code du sport) prévoit deux niveaux de plongeurs Nitrox :

Le niveau « Plongeur Nitrox » est accessible dès le baptême ou les premières plongées.

PN : Aptitudes à évoluer en palanquée au Nitrox dont la teneur en oxygène n’excède pas 40 %

Pour évoluer en palanquée encadrée ou autonome.

PN-C (plongeur au Nitrox confirmé) Aptitudes à évoluer en palanquée au Nitrox et à effectuer la décompression à l’oxygène pur

Pour évoluer en palanquée encadrée ou autonome.

Quelles prérogatives pour un plongeur Nitrox (PN) ?

En France, un plongeur Nitrox (PN) peut utiliser des Nitrox contenant jusqu’à 40 % d’oxygène.

L’espace d’évolution accessible est défini à la fois par les aptitudes (12 m, 20 m, 40 m) et par la profondeur plancher qui est fonction de la teneur en oxygène du Nitrox utilisé.

Art. A322-77 (code du sport, résumé reformulé) : Les plongeurs nitrox, comme tous les plongeurs, doivent justifier de leurs aptitudes auprès du directeur de plongée.

Art. A322-95 (code du sport) : « La pratique de la plongée aux mélanges nitrox est soumise à la justification d’aptitudes nitrox pour les plongeurs et la personne encadrant la palanquée conformément au tableau figurant à l’annexe III-17 a.
Les conditions de pratique de la plongée aux mélanges nitrox sont précisées par les annexes III-17 b et III-17 c.« 

Art. A322-73 (code du sport, extrait) : « Lorsqu’une palanquée est constituée de plongeurs respirant différents mélanges, elle ne doit pas dépasser les conditions maximales d’évolution accessibles au plongeur utilisant le mélange le plus contraignant.« 

La notion de « profondeur plancher »

L’augmentation de concentration d’oxygène dans le mélange respiré conduit à limiter la profondeur maximum de la plongée afin de prévenir les risques d’hyperoxie (neurotoxicité de l’oxygène).

Art. A322-76 du code du sport (extrait) : « La teneur en oxygène du nitrox détermine l’espace d’évolution. » [Ne pas confondre, le PpO2 du nitrox fixe la limite de profondeur, alors que pour les plongées à l’air, la limite de 60 m est fixée par la pression pression partielle d’azote qui dicte le seuil de narcose : PpN2 <= 5,6 bars].

Cette profondeur à ne pas dépasser ou « profondeur plancher » est calculée en fonction de deux éléments :

Ces deux éléments sont paramétrables dans votre ordinateur de plongée qui automatise ainsi les calculs de désaturation et l’alarme de profondeur « plancher ».

Calcul de la profondeur plancher : Pabs = PpO2 max / FO2

Exemple de calcul pour FO2 = 0,4 et PpO2 max = 1,6

nitrox-profondeurs-plancher
Nitrox : la profondeur plancher varie selon le taux d’O2 pour prévenir tout risque d’hyperoxie.

nitrox-tableau-profondeur-plancher

Paramétrage de votre ordinateur

Dans le cadre des plongées au Nitrox, les ordinateurs récents constituent de précieux outils, utilisés par près de 100 % des plongeurs.

Une fois le mode « Nitrox » sélectionné, deux éléments doivent être paramétrés :

Ordinateur nitroxAu-delà de la toxicité de l’oxygène liée à sa concentration au cours d’une plongée, la répétition de plongées au Nitrox au cours d’une même journée et d’un jour sur l’autre (ex. croisières) conduit à une accumulation d’oxygène qui peut devenir toxique pour le système nerveux central voire même pour les poumons. Les ordinateurs de plongée utilisent un indicateur CNS % (Central Nervous System) ou OLF % (Oxygen Limit Fraction) selon les modèles, qui symbolise cette accumulation. Il est conseillé de ne jamais dépasser 75 à 80 %. Si vous atteignez ce seuil, faites une pause dans vos plongées, jusqu’à ce que l’indicateur revienne à une valeur raisonnable.

Prenez le temps de lire la notice de votre ordinateur, elle contient de précieuses informations. Il y va de votre sécurité.

Risque d’hyperoxie

Indispensable à la vie, l’oxygène doit être respiré dans de justes proportions. Habituellement, nous respirons un air composé approximativement de 21 % d’oxygène, ce qui correspond à une pression partielle au niveau de la mer de l’ordre de 0,21 bar ou « normoxie ». Au-delà, nous entrons dans une zone d’hyperoxie qui devient dangereuse en plongée à partir de 1,6 bar. Il s’agit de « l’effet Paul Bert », du nom du premier chercheur à avoir étudié ce phénomène : l’oxygène en trop forte concentration stimule les centres nerveux et provoque une crise de type épileptique avec risque de noyade.

Une règle : la prévention

Les signes précurseurs étant le plus souvent absents, la prévention de ce risque est fondamentale.

Il faut, pour cela :

Gonflage des bouteilles

Voir l’article Plongée Plaisir sur les bouteilles de plongée

Contrôle du pourcentage d’oxygène

En France, le code du sport prévoit que les bouteilles sont identifiées selon les gaz contenus en indiquant :

nitrox-analyseurL’utilisation d’un analyseur d’O2, bien que variable d’un modèle à l’autre, suit généralement les mêmes règles :

Art. A322-93 (code du sport)

« Les bouteilles sont identifiées, selon les gaz contenus.
Le fabricant ou le distributeur d’un mélange respiratoire autre que l’air mentionne sur la fiche d’identification de chaque bouteille et sur le registre de l’établissement les informations suivantes :

Avant la plongée, l’utilisateur final complète la fiche d’identification de chaque bouteille par les informations suivantes :

© Extrait des livres Plongée Plaisir par Alain Foret aux Editions GAP.
Toute reproduction interdite sur quelque support que ce soit sans accord écrit de l’éditeur et de l’auteur.

Post Views: 53 959
Plongée Plaisir, site officiel

Plongée Plaisir, site officiel