FICHES INFO > VOUS INITIER


Le baptême de plongée : vos premières bulles

Présentation

La plongée subaquatique nécessite une formation afin d’être pratiquée en toute sécurité. Le « baptême de plongée » est une « plongée découverte » qui vous permet d’avoir un aperçu de l’activité, avant de valider votre choix et de vous engager dans une formation.

Une fois votre décision prise, il vous faut :

Questions/réponses

J’ai entendu dire que l’on respirait de l’oxygène en plongée. Pouvez-vous le confirmer ?
Avant toute chose, si vous n’y voyez pas d’inconvénient, nous allons nous tutoyer, c’est l’usage en plongée. Pour répondre à ta question, contrairement à ce que l’on croit généralement, une bouteille de plongée contient de l’air, exactement le même que celui que nous respirons habituellement, et non de l’oxygène.

Et combien de temps peut-on respirer avec une bouteille ?
Une très grande quantité d’air est comprimée dans les bouteilles. On peut respirer de 1 à 2 heures dans la zone des 6 mètres (20 pieds).

Combien de temps dure un baptême?
En général, de 20 à 40 minutes. On a de la marge.

Un baptême se déroule à quelle profondeur ?
Généralement, entre la surface et 3 à 6 mètres (10 à 20 pieds) de profondeur. C’est la profondeur idéale pour découvrir la faune et la flore et pour ressentir de nouvelles sensations.

Tout le monde peut plonger ?
La plongée est ouverte à tous, jeunes et moins jeunes, à condition d’être en bonne santé. L’activité est toutefois interdite aux femmes enceintes. Et certaines contre-indications telles que l’asthme, les bronchites ou sinusites chroniques, les problèmes cardiaques ou le diabète obligent à demander un avis médical.

De ce côté-là, pour moi tout va bien Mais, comment respire-t-on sous l’eau ?
Sous l’eau, nous respirons avec un détendeur. Il suffit de mettre l’embout en bouche et de serrer légèrement avec la mâchoire. Tu veux essayer ?

Super, c’est facile. Mais ça fait du bruit.
Oui, en surface, certains détendeurs font un peu de bruit lorsqu’on inspire. C’est tout à fait normal du fait des pièces mécaniques en mouvement. Ce bruit disparaît une fois dans l’eau. En fait, il suffit de respirer normalement par la bouche. Tu auras l’occasion de te familiariser avec ce détendeur tout à l’heure, en surface.

Ah, très bien! Et ça, c’est quoi ?
C’est un gilet. Il sert à porter la bouteille comme un sac à dos. Il sert aussi de bouée, et peut être gonflé ou dégonflé à volonté. Tu n’as pas à t’en occuper, je m’en chargerai.

La bouteille est lourde, on va couler ?
Pas du tout. Dans l’eau, la bouteille est beaucoup plus légère qu’en surface. Avec une combinaison, il est même parfois nécessaire d’ajouter une ceinture de lest pour parvenir à s’immerger.

En fait, c’est très simple !
Tout à fait. Il suffit de mettre la bouteille comme un sac à dos, de prendre le détendeur en bouche puis d’inspirer et d’expirer par la bouche. Pour voir, il suffit de mettre un masque.

Je n’ai utilisé un masque qu’une seule fois, au bord de la plage et je n’ai pas vu grand-chose, il y avait plein de buée.
Pour éviter cela, il suffit d’utiliser un liquide anti-buée ou de mettre de la salive à l’intérieur, sur la vitre, de frotter avec les doigts et de rincer. L’efficacité est garantie.

Voilà, mon masque est mis.
Je crois qu’il te serre un peu trop, il faut desserrer la sangle.

Je préfère garder la sangle serrée pour éviter que l’eau ne rentre.
C’est au contraire si tu la serres trop que de l’eau peut rentrer. La sangle permet uniquement le maintien du masque. Pense ensuite à retirer tes mèches de cheveux et à bien positionner le masque sur ton visage. L’étanchéité est assurée.

Oui, mais si j’ai un petit peu d’eau ?
Lorsque tu mets ton masque sur le visage, il est mouillé, puisque tu viens de le rincer. Il est donc un peu humide mais c’est tout.

D’accord. Mais maintenant, je ne peux plus respirer par le nez.
En effet, tu dois toujours inspirer par la bouche et généralement souffler aussi par la bouche. En revanche, si tu sens que le masque se plaque un peu sur ton visage, tu dois souffler par le nez. Cela le remettra en bonne position. Ce phénomène est dû à la pression de l’eau.

La pression de l’eau ?
Oui, quand nous plongeons, notre corps subit la pression due au poids de l’eau. On ressent principalement ce phénomène au niveau des oreilles. On a très vite une gêne, comme parfois en montagne ou en avion, mais avec plus d’intensité. Il faut alors pincer son nez entre le pouce et l’index puis souffler doucement, comme lorsqu’on se mouche. Cette manoeuvre s’appelle un « Valsalva ». Elle ne doit pas être brusque. Lorsqu’elle est efficace, tu sens au niveau de tes deux oreilles que l’équilibre
des pressions s’effectue correctement. Cette manoeuvre doit être renouvelée tout au long de la descente dès que tu commences à ressentir cette pression au niveau des oreilles.

Et si ça ne marche pas ?
Si tu n’y arrives pas du premier coup, il te suffit de me le signaler en faisant le signe « ça ne va pas » et en montrant ton oreille. Nous remonterons de quelques dizaines de centimètres, jusqu’à ce que la gêne ait disparu. Tu n’auras plus qu’à renouveler la manoeuvre et sur ton signe « ok, tout va bien », nous
continuerons à descendre.

Que fait-on une fois au fond ?
Il suffit de respirer et de regarder. Regarder mais sans toucher. Il faut respecter la nature et ne rien remonter. Tu dois avancer lentement en évitant de faire fuir les poissons.

Et maintenant ?
Eh bien je vais t’aider à t’équiper et nous allons y aller. Je vais me mettre à l’eau en premier avec ta bouteille et ton gilet. Tu me rejoindras en descendant à l’échelle. Je t’aiderai alors à mettre ta bouteille dans l’eau. Tu commenceras à respirer avec le détendeur et quand tu t’y seras habitué, nous descendrons ensemble.

[25 minutes plus tard]

C’est super ! Il y a plein de choses à voir. Par contre, j’ai eu un peu de mal à trouver mon équilibre.
C’est normal. Dans l’eau, nous avons un nouvel équilibre à trouver. Cela peut prendre du temps. Le plus souvent, plusieurs plongées sont nécessaires.

Génial, comment faire pour continuer ?
Il te suffit de suivre une formation soit pour plonger encadré soit jusqu’à 12 m, soit jusqu’à 20 m (c’est le niveau 1 de plongeur). Voir : les niveaux en plongée.

Combien dure la formation pour un premier niveau (PE-12, PE-20, Niveau 1) ?

Si tu choisis de te former dans une structure en milieu naturel (mer, lac, …), la formation se déroule généralement en 3 plongées (PE-12) ou 5 à 6 plongées (PE-20, niveau 1), soit quelques jours, selon que tu plonges une seule fois ou deux fois par jour.

Si tu choisis de te former au sein d’un club en piscine, cela s’effectue tout au long de la saison (ex. octobre à mai), au fil des séances.

Que vais-je apprendre ?

Pour tes débuts en plongée, tu vas apprendre à :

Sur le plan de la théorie, tu apprendras :

Pourquoi me former à la plongée ?

La plongée est une activité à la fois ludique, contemplative et relaxante (“en plongée j’oublie tout !”) qui se pratique partout dans le monde

Avoir un niveau en plongée te permet de donner un autre sens à tes vacances, de découvrir des régions et des peuples différemment, tout en vous intéressant à la faune et à la flore du monde subaquatique.

Poisson-ange dans les eaux du golfe du Mexique – photo © Alain Foret.

Pourquoi un livre de formation ?

Comme tu l’as vu ci-dessus, la plongée nécessite de maîtriser certains apprentissages afin de développer les compétences nécessaires à ta sécurité et te permettre de découvrir le plaisir de l’activité.

Tes moniteurs(trices) vont t’aider dans cette formation, mais le temps qu’ils peuvent te consacrer est, par définition, limité.

Que ce soit avant ou après les cours, tu trouveras dans les livres Plongée Plaisir l’ensemble des connaissances et des gestes techniques à acquérir ainsi que de nombreux tests te permettant de t’évaluer. Cela te permettra de te préparer, d’apprendre ou de réviser à ton rythme et de te sentir ainsi plus en confiance en plongée.

Plongée Plaisir vous propose :

Les barotraumatismes en plongée
Exemple © extrait de Plongée Plaisir 1 : théorie et pratique.
Post Views: 4 480
Plongée Plaisir, site officiel

Plongée Plaisir, site officiel